Justement pour descendre en ville il y a «Les Pentes».
Plongée sur la Presqu'île par la rue Pouteau.
On retrouve dans « les Pentes » les mêmes immeubles de « canuts »
« La cour des Voraces » : la plus belle et la plus célèbre des « traboules », en 1848 un groupe de républicains qui avaient « faim de pain et de justice » s'y réunissait, le nom semble venir de là.
L'église du Bon-Pasteur et son porche 3 mètres au dessus du niveau de la rue, quand on vous dit qu'à la Crois-Rousse c'est pas comme ailleurs
L'église Saint Polycarpe, enclavée entre les immeubles
L'escalier monumental d'un ancien couvent, transformé en immeuble d'habitation

Sommaire | Retour au debut du voyage | 2 | Suite | 5 | 6 | 7 | 8 | Le Musée Urbain Tony Garnier